equipement

Les accélérateurs de particules

Les accélérateurs de particules

radiotherapie_scanner_particule_ORLAM_Lyon_Macon
L'appareil Amazone

Les accélérateurs de particules sont les appareils produisant les faisceaux de rayonnements pour les traitements. Les faisceaux produits sont :

  • des photons ou rayons X,
  • des électrons.

Le centre de radiothérapie Bayard dispose de deux accélérateurs de type Clinac 2100 (Varian®). Ils sont dénommés Amazone et Colorado. Le centre d’oncologie et de radiothérapie de Mâcon dispose également de deux accélérateurs identiques appelés Clinac 1 et Clinac 2. Ces accélérateurs sont identiques : les traitements peuvent être effectués indifféremment sur l’un ou l’autre. En fonction du planning, il est fréquent d’être traité sur les deux machines durant une série de séances de radiothérapie.

radiotherapie_scanner_particule_manipulation_traitement_lyon
Installation d'un patient pour un traitement.

Les accélérateurs sont constitués d'un canon à électrons et d’une section accélératrice. L'interposition d'une cible en tungstène génère des rayons X. Ces accélérateurs installés en 2007-2008 ont été équipés en 2010 d'imagerie dans le cadre de l'IGRT. Ils permettent d'assurer des traitements par arcthérapie dynamique.

methode

Pour en savoir plus sur les accélérateurs de particules

radiotherapie_machine_orlam_scanner_a_particule_lyon_macon_ORLAM

Ces accélérateurs disposent d’une gamme de faisceaux atteignant l’énergie maximale possible pour des appareils à usage médical (25 MV). Ils sont installés dans une salle dédiée aux murs en béton baryté pour des raisons de radioprotection.

Le rendement en profondeur des faisceaux dépend de leur nature et de leur énergie. Les photons de 8 MV servent au traitement des tumeurs peu profondes. Les photons de 25 MV sont réservés au traitement des cancers profonds. Les photons produits par les accélérateurs linéaires Amazone et Colorado délivrent une faible dose en superficie. Les photons sont souvent utilisés sous forme de plusieurs faisceaux convergents. Les électrons ont un rendement en profondeur rapidement décroissant. Ils sont souvent utilisés pour les traitements de localisations superficielles du cancer.

La tête de l’accélérateur (3) est reliée au bras (2).
L'élément pouvant tourner sur un statif (1).
Le collimateur (4) limite et conforme le faisceau.
La table (7) permet d’allonger le patient.
Elle est reliée à un plateau mobile (5) par l’intermédiaire d’un fût (6).

machine_radiotherapie_seance_traitement_scanner_particule_tete_appareil

La tête de l’appareil

Un collimateur multilames est installé dans la tête de l’appareil, en plus du collimateur principal. Ce collimateur multilames permet de délimiter des champs d’irradiation de forme complexe dans le cadre de la radiothérapie conformationnelle. Il permet également de moduler le flux de photons dans le cadre de la radiothérapie conformationnelle avec modulation d’intensité (RCMI) ou l’arcthérapie dynamique (VMAT)

Appareils d’imagerie intégrés aux accélérateurs

radiotherapie_imagerie_obi.png

OBI

L’imagerie portale qui radiographie les faisceaux de haute énergie et vérifie leur positionnement, permet des contrôles balistiques et aujourd’hui contrôle la dose (dosimétrie in vivo).

L’OBI, ou imagerie embarquée, fait appel à un faisceau de rayons X d’énergie conventionnelle pour contrôler l’installation.

Rayons X d’énergie conventionnelle : rayons X utilisés en radiodiagnostic moins énergétiques que les rayons X de traitement.

cbctnew.jpg

Le CBCT

Le CBCT, (cone beam computed tomography) réalise un scanner de la région à traiter avant une séance d’irradiation.

Le collimateur multilames

Collimateur

Les accélérateurs sont équipés d’un collimateur multilame (CML). Cet accessoire est placé dans la tête de l’appareil. Constitué de 60 paires de lames mobiles indépendantes, il permet de délimiter des faisceaux de rayons X de manière complexe.

Il permet de réaliser des irradiations en radiothérapie conformationnelle. Les lames du CML étant motorisées, elles peuvent être déplacées pendant l’émission du faisceau afin d’en moduler l’intensité.

machine_radiotherapie_lyon_macon_traitement_scanner_particule.jpg