methode

Radiothérapie guidée par l’image

Radiothérapie guidée par l’image

page_methode_conformationnelle04.jpg

Avec la RC3D et surtout la RCMI et le VMAT, la précision des irradiations a beaucoup progressé. Mais, même si la contention est efficace, la cible peut changer de localisation d’une séance à l’autre. En effet, les organes ne sont pas rigoureusement fixes. La position de la prostate, par exemple, peut varier selon que la vessie soit pleine ou vide et selon la quantité de gaz ou de selles dans le rectum.

Pour en tenir compte, des marges de sécurité balistiques sont prises lors de la préparation. Ces marges de sécurité impliquent une irradiation partielle des organes situés à proximité. De ce fait, des recherches ont été effectuées pour mettre au point des dispositifs d’imagerie couplés à l’accélérateur pour repérer en temps réel.

Les techniques d’irradiation guidées par l’image permettent de délivrer des traitements de très haute précision. Les images de contrôle doivent pouvoir être acquises de façon rapide et sûre afin d’adapter la balistique lors de chaque séance, voire pendant chaque séance.
Les procédés innovants d’imagerie numérisée intégrée à l’accélérateur réalisent :

⁃ des images en 2 dimensions de haute résolution,
⁃ des coupes scanner (« cone beam CT, CBCT »),

imageencoupe.jpg

Ces images sont comparées instantanément à celles réalisées lors du scanner de centrage, de la simulation virtuelle et de la planification du traitement. Avant chaque séance :

  • des radiographies orthogonales de la zone à traiter sont réalisées,
  • les marqueurs sont visualisés,
  • les images sont comparées à celles issues du scanner de centrage (fusion d'images),
  • la table de traitement est décalée, si nécessaire.

Dans le cas de la prostate, des marqueurs (généralement des grains d’or) sont préalablement implantés.

Ils servent de repères lors du traitement. Avant chaque séance, des radiographies orthogonales de la zone à traiter sont réalisées ; les marqueurs sont visualisés et ces images sont comparées avec celles issues du scanner de centrage (fusion d’images). Si nécessaire, la table de traitement, est décalée.

2 centres de radiothérapie

des médecins spécialistes

des équipes pour vous accompagner